THÉÂTRE

UN CERTAIN CHARLES SPENCER CHAPLIN

DE ET MIS EN SCÈNE PAR DANIEL COLAS


CRÉATION : OCTOBRE 2015, AU THÉÂTRE MONTPARNASSE / PARIS
NOMMÉ AUX MOLIÈRES 2016
MEILLEURE COMÉDIENNE DANS UN SECOND RÔLE
MEILLEURE CRÉATION VISUELLE

DÉCORS : JEAN HAAS
COSTUMES : JEAN-DANIEL VUILLERMOZ
LUMIÈRES : FRANCK THÉVENON
MUSIQUE ORIGINALE : SYLVAIN MEYNIAC
CHORÉGRAPHIE : CÉCILE BON
VIDÉO : OLIVIER BEMER


L'extraordinaire épopée de l'homme sans doute le plus populaire du XXè siècle, Charles Spencer Chaplin.
Tour à tour drôle ou grave, cet immense artiste offre une réflexion sur la liberté individuelle, sur l'humanisme et la tolérance, et les paradoxes du génie.
Les feux de la rampe, une table de maquillage par-ci, une vieille caméra par là... Avec des objets symboliques et un chapelet d'images échappées des fameux courts-métrages, Daniel Colas retrace avec finesse l'épopée Chaplin. Pas seulement celle de l'ingénieux artiste de cabaret qui sut faire du cinéma son moyen d'expression, mais le trajet de l'homme, aussi, né dans la misère, fêté puis violemment rejeté par l'Amérique réactionnaire des années 1950. Chaplin, un homme engagé toujours du côté des pauvres, des migrants. Entouré d'une dizaine de comédiens percutants, Maxime d'Aboville (Molière du meilleur comédien 2015) l'incarne à tous les âges. Entre enfance, amours contrariées et exigences sensibles de la création, il parvient à camper avec éclat l'individu libre et indomptable derrière l'image célèbre de Charlot.

"Ce spectacle sans complaisance est l'hommage le plus généreux que l'on puisse rendre à Chaplin. Il réunit une troupe jeune et pleine d'énergie. Il est sincère, sans ostentation. Il est vivant, à l'image de Chaplin, qui reste parmi nous." FIGAROSCOPE

"Un biopic éclairant sur la vie tourmentée de Charlie Chaplin porté par le jeu éblouissant de Maxime d’Aboville." LES ÉCHOS


TARIF ABONNÉS : 35 €

GÉNÉRAL : 41 €
GROUPES ET VERMEIL : 39 €
RÉDUIT : 36 €
DÉCOUVERTE JEUNES : 10 €


Mardi 16 MAI 2017 - 20:30
Location ouverteRéserver vos places

 
Coup de coeur
Succès parisien
Primé